4. La jeunesse de Muhammad (psl)
 
Enfant, alors que Muhammad (psl) vivait à Bani Saad dans le désert, quelque chose arriva. Le Prophète raconte : «Il y avait deux hommes vêtus de blanc, ils avaient une coupe d’or pleine de neige. Ils se placèrent devant moi, m’ouvrirent la poitrine et en sortirent mon cœur, ils en retirèrent un morceau noir, le jetèrent, puis ils lavèrent mon coeur et ma poitrine avec de la neige. »

Ce fait est rapporté dans le Saint Coran :

1. N’avons-Nous pas ouvert pour toi ta poitrine?
2. Et ne t’avons-Nous pas déchargé du fardeau
3. qui pesait sur tes épaules ?
(Coran 94 : As-Sarah L’ouverture 1-3)

Selon une des sources les plus anciennes, Halimah, une nourrice avait pris soin de Muhammad (saws) quand enfant, il perdit son père.
Alors qu’elle était encore en vie, elle raconta ce qui etait arrivé: « Un jour, plusieurs mois après son retour, tandis que les enfants et certains de nos agneaux se tenaient derrière nos tentes, le frère de Muhammad couru vers nous et dit: « Que mon frère Qouraysh! Deux hommes vêtu de blanc ont pris mon frère, gisant au sol, ils lui ont ouvert la poitrine puis ont plongé leurs mains dedans « .
Son père et moi avons couru vers lui et nous le trouvèrent debout, mais son visage était très pâle, nous l’avons raccompagné à proximité et nous lui avons demandé : « Que t’est-il arrivé, mon fils?» Il répondit: « Deux hommes en blanc sont venus, ils m’ont allongé sur le sol, ouvert ma poitrine et ont fait quelque chose que je ne comprend pas « 
Halimah rendit le petit Muhammad (saws) à sa mère à qui il raconta ce qui était arrivé. Elle entendit aussi parler Halimah et dit: « De grandes choses sont en Serbie pour mon fils ». Notre Prophète Muhammad (psl) a dit plus tard: «Satan touche tout les fils d’Adam (tout les hommes) le jour où la mère donne naissance; sauf dans le cas de Marie et de son fils ».
Seule l’intervention des « hommes en blanc », qui seraient des Anges aurait rendu Muhammad (psl) pur. Quand il devint orphelin de père et de mère, il fut pris en charge par son grand-père Abdul Muttalib Ben Hascim, décédé en 578. Muhammad (psl) fut donc ensuite confié à son oncle Abou Talib qui ne se sera jamais converti à l’Islam.

Muhammad (psl) était orphelin :

6. Ne t’a-t-Il pas trouvé orphelin? Alors Il t’a accueilli!
7. Ne t’a-t-Il pas trouvé égaré ? Alors Il t’a guidé.
8. Ne t’a-t-Il pas trouvé pauvre? Alors Il t’a enrichi.
(Coran 93 Ad-Duha – Le Jour Montant – 6:8)

Son oncle le prenait souvent avec lui lors de ses voyages et un jour il fit la rencontre du moine Bahira.
Bahira connaissait très bien les manuscrits anciens et il fut frappé par l’arrivée d’Abu Talib précédé par ce qu’il vit comme un signe: « Un petit nuage bas qui se déplaçait lentement sur la tête des voyageurs, et qui cessa de bouger quand ils s’arrêtérent. » Les voyageurs y compris Abu Talib et son neveu Muhammad (psl), alors âgé de 9 ou 12 ans à l’époque, s’arrêtèrent sous un arbre, le nuage aussi, juste au-dessus d’eux.
Bahira sut aussitôt que parmi ces voyageurs était un prophète (psl), le Prophète (saws) tant attendu, le Sceau des Prophètes! Les voyageurs s’approchèrent du moine, laissant Muhammad (psl) à la garde des chameaux et de leurs effets.
Bahira balaya des yeux le visage des voyageurs afin d’identifier le prophète tant attendu, mais aucun d’entre eux n’avait les caractéristiques du Sceau des Prophètes. Bahira étant une personne qui avait étudié, qui connaissait très bien les saintes paroles, demanda alors: « Avez-vous laissé une personne derrière? »
Ils répondirent: « Seulement un garçon, le plus jeune d’entre nous. »
Bahira dit: »Vous ne le traitez pas correctement, invitez-le à partager à notre repas. »
Ils allèrent chercher Muhammad (psl).
Il a suffit à Bohira d’un seul coup d’oeil pour comprendre qu’il avait trouvé le prophète recherché. Il souhaita d’abord l’interroger en privé pour lui demander de raconter son histoire, son sommeil et il demanda à voir son dos. Pourquoi? Seul le prophète tant attendu pourrait avoir un signe au milieu du dos. Et justement, notre Prophète (psl) avait entre les homoplates, une petite mais distincte zone ovale où la peau avait été légèrement surélevée, comme si elle avait été marquée à partir de l’impression d’un petit bol de verre, cette marque était présente depuis sa naissance. Lui seul avait cette marque distincte dans le dos.
Bahira savait aussi que le futur prophète (psl) tant attendu serait orphelin. Il demanda alors à son oncle quel lien de parenté avait-il avec le garçon, Abou Talib dit être le père. Boheira su immédiatement qu’il avait menti. Puis Abu Talib avoua ne pas être le père, mais son oncle, révélant ainsi la vérité.
Bahira n’avait plus aucun doute, Muhammad était le Sceau des Prophètes (psl) et il dit à son oncle : « Conduit l’enfant à la maison et protége-le contre
les Juifs, parce que, par Dieu, s’ils le voient et découvrent ce que je sais, ils comploteront contre lui. De grandes choses sont en Serbie pour ce fils de votre frère. « 
Mais quel était le caractère de Muhammad (saws)?
Tout au long de sa vie, il s’est toujours émontré doux, généreux, courageux et fort. Il pratiquait le tir à l’arc et présentait toutes les qualités pour devenir un grand archer, tout comme les prophètes Abraham et Ismaël (Que la paix soit sur eux), ses grands ancêtres. Il aimait aussi beaucoup les enfants et il jouait souvent avec eux.

Muhammad (psl) était devenu un jeune homme qui avait souvent voyagé quand il alla à Bostra avec la jeune servante Mayasarah qui rapporta plus tard que le Prophète (psl) avait été remarqué par le Moine Nestor, qui lui avait demandé: «Qui est l’homme qui est sous cet arbre ».
Mayasarah répondit: « C’est un Quraysh (coreiscita), les personnes qui ont la garde du sanctuaire. »
Nestor dit: « Rien de moins qu’un prophète est assis sous cet arbre. »
La Bible et les Évangiles, comme nous allons le voir, prédisent également la venue de Muhammad (psl).
Dans la Bible, Genèse 49, il est écrit:

49.1
Jacob appela ses fils et dit:

Assemblez-vous, et je vous annoncerai ce qui vous arrivera dans la suite des temps.
49.10
Le sceptre ne s’éloignera point de Juda, Ni le bâton souverain d’entre ses pieds, Jusqu’à ce que vienne le Schilo, Et que les peuples lui obéissent.

Shiloh est nul autre que le Prophète Muhammad (saws).